Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
goodmorningworld le ptit tour... du monde de Marion & Jordi

Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques

11 Avril 2013 Publié dans #Indonésie

Nous attendons 2h30 notre bus de nuit à la gare routière de Parapat (lac Toba). On s’occupe comme on peut. On regarde les enfants discuter et jouer et les adultes jouer au volley. Jordi joue au foot avec deux enfants. Une attente comme les autres en somme. Le bus arrive enfin et nous voilà partis pour 16 heures de route. L’équipage est composé de deux chauffeurs et trois assistants. Ça fait beaucoup et nous comprenons vite pourquoi. La route de montagne est très mauvaise ! A chaque virage jugé trop dangereux les assistants sortent du bus afin de guider le chauffeur. Nous passerons un long moment dans un virage coincés dans la gadoue. Un camion renversé sur le côté ne facilitant pas la tâche.

Aparté sur les moyens de transports sur Sumatra. Nous n’avons jamais vu de bus aussi amochés. Ils sont dans un état de délabrement plus qu’avancé. Pour les opelets ça en devient presque comique. Marion a dû tenir une portière pendant tout un trajet. En ce qui concerne les mobylettes, nous pouvons dire que l’Indonésie détient la palme d’or de pollution sonore. Les pots sont percés ou coupés et le bruit qui en ressort est horrible. Heureusement qu’ils ne sont pas aussi nombreux qu’au Vietnam.

Revenons à nos moutons. Arrivés à Bukittinggi, nous posons nos affaires dans une guesthouse et filons à Batang Palupuh, village situé à une dizaine de kilomètres. Nous trouvons un guide pour un mini trek : 40 minutes montre en main. Mais pourquoi faire ? Nous partons observer la plus grosse fleur au monde : la Rafflesia Arnoldii. Elle peut peser jusqu’à 11kg ! Cette fleur endémique est extrêmement rare à voir car elle ne fleurit qu’une semaine tous les 18 mois. Majoritairement, la floraison se situe entre août et novembre mais la chance nous sourit. Au bout de 20 minutes de marche nous trouvons une fleur à 6 jours de floraison. Nous verrons également deux gros bourgeons qui fleuriront quant à eux d’ici quelques mois. Cette fleur est en réalité une sorte de champignon parasite qui dégage une odeur nauséabonde de viandes en décomposition. Jordi qui adore photographier les fleurs (c’est son dada) se régale.

L’après-midi nous nous promenons dans la ville. Bukittinggi est entouré de trois volcans dont le Gunung Merapi, le plus actif de Sumatra. Le ciel est couvert et la vue sur les volcans est un peu gâchée. Dommage car c’est un peu la seule attraction dans cette ville très bruyante. Nous finirons notre fin d’après-midi et soirée dans un café (il pleut à verse dehors) et goutons un des meilleurs guacamole que nous n’ayons jamais goûté.

Nous rentrons tôt. Une douche à l’indonésienne….et au lit ! Vous vous demandez ce qu’est une douche à l’Indonésienne ? Et bien c’est à peu près comme en Inde. Les salles de bain minuscules se composent de toilettes à la turque, d’un grand bac d’eau avec une casserole qui sert à la fois à se laver et de chasse d’eau. Ce qui est un peu dérangeant c’est qu’il n’y a pas de lavabo et c’est un peu compliqué pour le brossage de dent car il ne faut pas salir l’eau du bac donc tu prends la casserole que tu verses sur ta brosse à dent et tu craches par terre. Résultat tu t’en mets partout ! Pas très pratique (en tout cas pour nous).

Le lendemain, nous partons dans un endroit beaucoup plus calme et tranquille : le Lac Maninjau. Comme d’habitude sur Sumatra, nous croisons très rarement des touristes et nous sommes les seuls dans notre guesthouse. Nous avons un grand balcon qui donne sur le lac. Derrière nous c’est la jungle. Nous passons deux jours à nous reposer, à nous baigner et à regarder des films. Au programme Ah si j’étais riche, Les petits mouchoirs et Into the wild. Il faut dire qu’il pleut non-stop. Le soir nous rencontrons un français, un néerlandais et une allemande avec qui nous dînons Nous sommes les seuls touristes de maninjau. Une dizaine de guesthouse toutes vides reflètent des temps meilleurs pour le secteur touristique. Nous goutons un succulent martabak, spécialité indonésienne (viandes, œuf, légumes à l’intérieur d’une pâte épaisse dure cuite au four). La sauce citronnée et vinaigrée qui l’accompagne est à tomber par terre.

Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Bukittinggi & Danau Maninjau : Grosse, grosse fleur et vestiges touristiques
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Hello,
Encore une belle balade offerte par vos soins.
Merci
Répondre
B
Samedi 13 avril. Vous avez eu la main heureuse en inserant l'Indonesie dans votre periple. Dans mon passe professionnel-la prehistoire- je n'ai connu que les voyages d'affaires et des officiels de tout rang et de tout poil. Mais je reconnais tout ce que vous dites de sympathique. Java sera bien entendu assez different de Sumatra, moins detendu je pense. Le veritable et excellent hagerslag vous attend a votre retour. Bravo pour tout. Texte et photos sont de classe. Bises. Bonpapa.
Répondre