Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
goodmorningworld le ptit tour... du monde de Marion & Jordi

Pulau Sebesi : le bout du monde….

11 Avril 2013 Publié dans #Indonésie

De fil en aiguille, parce que des plans tombent à l’eau, parce que nous décidons de prendre un bus, parce qu’il fait mauvais temps à un endroit, parce que nous rencontrons des personnes, parce que nous voulons voir LE Krakatoa, nous nous retrouvons sur Pulau Sebesi.

Sebesi est une petite île située à 1h30 de bateau de Canti presque à la pointe sud de Sumatra. Nous prenons le bateau de marchandise qui ravitaille tous les jours l’ile. Nous partons avec plus d’une heure de retard, le temps de tout charger sur le bateau : alimentation, scooter, eau…. Le bateau est petit, nous voyageons à l’intérieur entre les vivres et le moteur qui fait un raffut de tous les diables. Dans le bateau nous discutons avec un homme qui parle très bien anglais. Il nous aide à notre arrivée à trouver un logement chez l’habitant (il n’y a pas d’hôtel sur l’île) et un bateau pour notre ascension du Krakatoa le lendemain. Nous logeons donc chez une famille avec deux enfants de 2 ans et 10 ans.

Quand nous arrivons c’est le retour de l’école et tous les enfants du village jouent au badminton sur le terrain construit juste en face de chez nous. Tous jouent dans la bonne humeur, les adultes regardent depuis leur terrasse en ne manquant pas une occasion de se moquer gentiment de leur progéniture ou de crier des mots d’encouragement, chacun squatte les uns chez les autres, les plus petits jouent ensemble. Il règne une atmosphère calme, détendue et joyeuse. Ce n’est pas un village c’est comme une petite communauté. Après le diner les adultes se mettent également au badminton. C’est peut-être un jeu mais même avec les enfants d’ailleurs, ils font des vrais matchs avec les vraies règles. Jordi prend une déculottée face à un gamin qui doit avoir 12 ans. Il y a de l’électricité de 18h à minuit ce qui leur permet de jouer une bonne partie de la soirée. Un grand lampadaire éclaire le terrain au milieu des palmiers, des buffles, biquettes, poules et gros lézards.

Le lendemain matin nous partons dans notre rafiot de fortune à la découverte du Krakatoa. Pour la petite histoire le Krakatoa est un volcan surtout connu pour son éruption de 1883. Une explosion de 10.000 fois la bombe d’Hiroshima qui tua des dizaines de milliers de personnes. Une des catastrophe les plus destructrices de tous les temps avec des répercussions relevés jusque dans la Manche (oui près de chez nous) mais aussi étalées sur plusieurs années. Il ne reste plus rien du Krakatoa mais en 1927 une autre éruption créa un nouveau volcan baptisé Anak (fils) Krakatoa. C’est lui que nous partons voir.

Pendant la traversée, nous croisons des longues trainées de pierres ponces dans l’eau, signe d’une activité volcanique proche. Au détour d’une ile, nous le voyons, là, au milieu de l’océan Indien. Imposant, surréaliste, majestueux, il impose le respect mais est en même temps très beau. Un paysage aride sur le sommet du cône mais entouré d’une flore très luxuriante. Un contraste perturbant. Nous avons des frissons dans le dos. Nous sommes émus. Après 1h30 de bateau agité, nous débarquons sur la plage noire de l’ile créée par le volcan. Nous faisons une ascension courte d’environ deux cents mètres mais très intense. Il fait extrêmement chaud, la pente est raide et nous nous enfonçons dans la poussière noire et la roche volcanique friable. Ca et la de petits cratères montrent des projections volcaniques récentes. La vue sur le volcan fumant et le paysage alentour est magnifique. Nous sommes heureux. Nous ne montons pas jusqu’au sommet jugé trop dangereux par notre guide qui ne parle pas anglais mais ça nous l’avons compris.

Au retour, nos deux conducteurs nous arrêtent sur des plages paradisiaques. Sables blancs, océan transparent, coraux en pagaille. Bref, le pied total, on vous laisse admirer les photos.

Nous rentrons en fin d’après-midi au village. C’est loterie ! Quelques jouets disposés sur une mini table en bois sont à gagner. Nous passons la soirée à jouer au badminton. Nous n’avons jamais transpirés autant de notre vie et pourtant il fait nuit. Comme la veille, nous papotons avec les enfants et adultes venant s’agglutiner sur la terrasse de notre famille. Jordi apprend l’anglais utile au père de famille pour son business. Il est ranger sur le volcan et loue du matériel de snorkeling. Il a principalement des touristes indonésiens et parle peu l’anglais. Marion se fait mousser par les femmes du village. Elles adorent son nez. Nous comprendrons que les femmes n’aiment par leurs petits nez tout écrasé. Nous improvisons une séance cinéma. Au programme Batman. Mais il se fait déjà tard et tout le monde rentre chez soi. Nous finissons donc de regarder le film à l’intérieur en famille.

Nous adorons ce village. La vie y est simple et joyeuse. Ils se contentent de peu et sont heureux comme ça. Ils sont également d’une extrême gentillesse mais ça c’est propre aux indonésiens.

Nous leur promettons de leur envoyer par voie postale les photos à notre retour en France et qui sait de les revoir un jour.

C’est le cœur lourd que nous reprenons le bateau le lendemain direction Java. Cette fois ci ce sont les régimes de bananes qui sont entassés dans la cale à qui mieux mieux. Le chargement des scooters est une vraie affaire car ils sont positionnés alignés sur le toit, il faut donc les soulever à presque 2 mètres du sol. Les gars qui font ça sont taillés comme des athlètes.

Sumatra c'est déjà terminé, direction Java !

Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Pulau Sebesi : le bout du monde….
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Hello,
J'adore cet article car il respire le bien être et la bonne humeur . Le Badminton est vachement hard si tu n'as pas la technique car tu te trouves toujours en décalage et tu cours après le volant comme un dératé .Les plages sont vraiment paradisiaque.
J'adore votre TDM !
Bonne route bien sur
James
Répondre