Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
goodmorningworld le ptit tour... du monde de Marion & Jordi

Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons

17 Janvier 2013 Publié dans #inde

Nous arrivons à Udaipur en fin d’après-midi et trouvons cette fois-ci une chambre assez facilement. Elle est très lumineuse et pour la première fois nous prenons une véritable douche chaude. Le pied !

C’est le 31 décembre. Nous rejoignons notre couple de français préféré. Nous décidons de passer la première partie de la soirée sur le toit terrasse de leur guesthouse. L’alcool étant cher dans les restaurants, notre mission est d’en trouver à l’extérieur. Ce qui peut être relativement difficile en Inde. Tous les occidentaux ont eu la même idée ! En effet, une fois arrivé devant le shop, une dizaine de touristes fait la queue afin de se ravitailler. Une grille sépare le vendeur et nous. Assez marrant comme image.

La deuxième partie de soirée, nous la passons dans un petit restaurant où nous mangeons de délicieux spanich panneer massala et chapati. L’alcool fait son effet et nous dansons comme des fou avec quelques touristes et indiens.

00h30. Elle est où la troisième partie de soirée ? En sortant, nous nous rendons vite compte que la ville est morte. Nous entendons au loin de la musique. Nous partons en mission à la recherche de l’endroit. En arrivant sur place, la fête vient de se terminer. La police est déjà passée quatre fois afin de stopper la petite fête. Tant pis, nous partons donc nous coucher en ayant passé toutefois une superbe soirée !

Le lendemain sera journée off ! Récupération sur le rooftoop et mini mini balade dans la ville.

Nous commençons un peu à en avoir marre de visiter les villes du Rajasthan qui sont, comme dit auparavant, assez redondantes même si elles ne se ressemblent pas. En réalité, c’est plus le fait d’avoir programmé notre visite dans le Raj et de s’y être tenu qui nous ennui. Cela mérite peut-être une explication. Nous avons le sentiment que nous avons réalisé notre voyage dans le Raj comme le réaliserait les guides de voyage ou même pire… les tours opérateurs. Tout est guidé, aucune surprise. Nous avons l’impression de visiter une ville parce que c’est écrit et non pas parce que nous en avons envie. Attention, ne nous ne méprenons pas non plus. Nous avons adoré le Rajasthan mais il manquait quelque chose.

Bref, à la poubelle, le L***** P***. Nous devons profiter un maximum de notre luxe. Lequel ? Celui d’avoir le temps. Faire ce qu’on a envie de faire, quand on veut et où on veut. Aujourd’hui, nous voulons nous reposer et voir des lions. Ok c’est parti pour le Gujarat. Nous voulions aller à Bombay car c’est à ce qu’il parait une ville à faire. Au final nous nous rendons compte que nous n’avons pas plus envie d’y aller que cela. Les grandes villes ce n’est pas fait pour nous. Et bien ok, nous n’irons pas. Jordi rêve d’aller sur les iles Andamans. Et bien nous nous en donnerons les moyens. Tant pis si pour cela nous devons zapper Bombay, Pondichéry et autre ville incontournable de l’Inde. Incontournable pour qui après tout ? Les guides ? Donc si nous voulons aller dans un pays uniquement pour une ville, une plage ou encore un temple et bien allons-y. C’est ça notre luxe. Programmer nous aurons le temps de le faire quand nous aurons 10 bambins dans le camping-car (bien entendu c’est une façon de parler).

Revenons à nos moutons. Nous partons prendre notre billet de bus afin de nous rendre dans le Gujarat, à Diu. Petit moment à l’indienne comme on les aime. En arrivant à l’agence, le responsable nous dit que le bus que nous devons prendre aura énormément de retard à cause d’un accident. En somme, si nous l’attendons nous risquons de zapper notre correspondance puisque nous avons deux bus à prendre. Donc si nous ne voulons pas arriver en retard, nous pouvons prendre un autre bus mais bien évidement, il faut allonger. Pourquoi, parce que c’est un bus climatisé. Bah voyons, et nous nous sommes la Reine d’Angleterre. L’inde dans toute sa splendeur. Quand ils peuvent te la mettre à l’envers, ils foncent tête baissée. Nous sommes souvent obligés de nous battre, de négocier, de vérifier les additions…. Et j’en passe. Même acheter une banane devient un combat.

Nous prendrons donc deux bus. Le premier nous crachera de la musique criarde pendant tout le trajet pour être baloté comme nous ne l’avons jamais été dans le deuxième bus. Avis au voyageur : le bus couchette est fortement déconseillé lorsque les routes sont en piteux état. Nous en rigolons. De toute façon que pouvons-nous faire d’autre ?

Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Udaipur : Un jour de l’an aux petits oignons
Un bon petit déjeuner pour bien commencer l'année!!

Un bon petit déjeuner pour bien commencer l'année!!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article