Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
goodmorningworld le ptit tour... du monde de Marion & Jordi

Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan

12 Juillet 2013 Publié dans #USA

Il nous reste une semaine avant de rendre la voiture à Seattle. Nous ne savons pas trop quoi faire. En discutant, on se rend compte que la mer nous manque. Nous décidons donc de se rapprocher de cette dernière même si l’on sait que l’on sera loin des eaux cristallines de l’Indonésie. Mais ce n’est pas grave, un peu d’air marin nous fera le plus grand bien !

Nous faisons donc une boucle autour de l’Olympic NP en suivant la côte et en faisant quelques incursions dans le parc. Ce dernier, est en réalité constitué en deux parties. La première, borde le littoral et est tout simplement magique. Imaginez d’un côté un océan calme à perte de vue, de gros galets de différents bleus et gris et la forêt pluviale dense avec ses arbres immenses. Des immenses troncs d’arbre mort couchés forment une barrière entre l’océan et la forêt. Lors de la fonte des neiges, les arbres morts sont emportés jusqu’à l’océan, qui les pousse sur la plage. Le temps est assez maussade mais les nuages accrochés au-dessus des arbres offrent une ambiance apaisante, sereine. Mais à la fois, nous avons l’impression d’être dans un décor de fin du monde avec pour seul bruit le ressac de l’océan. On pousse jusqu’au Cap Flaterry à l’extrême nord-ouest des Etats-Unis, ici tu ne peux pas aller plus loin sans prendre un bateau.

Avec un peu de chance, on peut observer des baleines, des orques, des loutres de mer et des lions de mer. Nous verrons un lion de mer dans les vagues. Bien que nous hésitons avec une loutre…

La deuxième partie du parc à l’intérieur des terres est composée d’une impressionnante forêt. Les arbres sont immenses et sont couvertes d’une mousse épaisse qui se développe grâce à l’humidité ambiante. Ce mélange créé parfois des formes étranges et effrayantes. Cette forêt est propice aux loups garous, vampires ou peut-être merlin l’enchanteur s’y cacherait-il ?

Pour nous rien ne change (on entend au niveau logistique et vie quotidienne). Recherche de camping, de douches pour pouvoir se laver de temps en temps et d’une connexion internet. Toujours dégoûtés de devoir payer un emplacement où parfois il est impossible de planter la tente car les caravanes ont défoncées le site. Il y en a que pour ces mobilhomes « gogo gadget aux bras ». C’est peut-être pour ça d’ailleurs qu’il n’y a pas souvent de douches. Toujours dans l’incompréhension, aussi, de n’avoir pratiquement jamais internet. Ce n’est pas que nous soyons accros mais quand on paye des grosses sommes pour un camping ou que nous payons deux dollars pour un café dégueulasse, la moindre des choses c’est que le Wifi fonctionne (surtout quand il est annoncé au départ). Bon Barack tu fais quoi ? « Des petites siestes comme Bush » (ça ce n’est pas nous qui le disons c’est Moore dans livre « Mike contre-attaque »)!?!

Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Olympic NP : Une forêt pluviale entourée par l’océan
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Le wifi c'est bien mais quand ça marche c'est mieux . Le soucis est que lorsque vous avez la connection vous bombardez le blog avec le risque de passez un peu trop vite dessus
Répondre