Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
goodmorningworld le ptit tour... du monde de Marion & Jordi

Cody : To all Californians…welcome America!!

3 Juillet 2013 Publié dans #USA

C’est par cette phrase que le présentateur d’un show de rodéo entame son ouverture. Ça veut tout dire ! Bienvenue dans la ville du farwest, la ville du rodéo, la ville des cowboys aux bottes éperonnées. La ville où les hommes marchent comme si ils avaient la selle toujours collée au derrière, où les supermarchés affichent en grand les photos de leurs héros morts tombés pendant la guerre d’Irak, où sur les voitures sont collées : vétérans de la guerre d’Irak ou encore de la guerre du Vietnam (...). Bref la ville so américaine, so patriotique !

Avant d’arriver dans cette « magnifique » ville, nous empruntons la Beartooth Highway. Cette route panoramique est une splendeur. C’est une route de montagne qui grimpe de 1500m en quelques kilomètres. Nous parvenons à plus de 3000m d’altitude et sommes entourés de montagnes et lacs à perte de vue. Il y a même deux tire-fesses qui fonctionnent encore au sommet pour les fadas de ski.

En arrivant sur Cody nous trouvons un camping où le site est un bout de pelouse pour tous les campeurs devant les toilettes et en bordure de route. Tant pis ça fera l’affaire. Il y a des douches, dieu sait que nous en avons besoin, et Internet.

Le soir, nous nous immisçons dans la culture américaine et partons voir un rodéo. Un vent du désert nous gèle sur place. Pour le show nous sommes un peu sceptiques. Nous nous rapprochons par moment d’Interville et c’est dommage. Il y a des temps morts pour préparer les chevaux et les buffles et on se les gèle. Ces temps morts sont comblés par des clowneries très moyennes. Il faut tout de même reconnaitre que les hommes et femmes sont doués. Il a également des enfants qui font du rodéo sur des vachettes et ils n’ont pas froid aux yeux. Bon il faut dire aussi que c’est parfois insoutenable pour Marion au moment où les hommes à cheval doivent le plus rapidement possible attraper un veau au lasso puis ligoter ses pattes pour l’immobiliser (3,4 secondes pour le meilleur d’entre-eux). Pauvre bête elle a rien demandé et tous les soirs c’est la même rengaine.

Le lendemain, nous partons visiter le Buffalo Bill historical center. Nous y passerons pratiquement trois heures. Ce musée est immense. Une partie est consacrée à l’histoire des indiens, sa culture, son mode de vie… Très intéressante, elle nous renforce dans notre conviction que ce peuple a été sauvagement tué, manipulé, dépossédé de leur terre, de leur culture, de leur religion par nous, les blancs, dans notre désir malsain de colonisation. La deuxième partie est sur l’histoire de Buffalo Bill. Tout simplement parce qu’il est le fondateur de Cody (la ville porte son vrai nom). Moyen. Certes c’était l’un des cavaliers du Pony Express mais au final ni plus ni moins qu’un tueur d’hommes, un chasseur de bisons et un business man. Pour revenir aux chasseurs, petite anecdote. La quasi extinction des bisons s’est faite en à peine 90 ans (de 30 millions de têtes à moins de 1000). Et la faute reviens à qui : aux blancs ! Il faut savoir que les indiens récupéraient tout, des bisons. Ils se nourrissaient, s’habillaient, construisaient leurs tipis, fabriquaient tous leurs ustensiles… L’extinction fut un désastre pour eux. Une note à côté de ce «bilan» nous fait rire jaune. L’extinction aurait été causée non seulement par la chasse mais aussi par les maladies et les prédateurs tels que le loup. Ce qu’on a du mal à croire, et qui résonne plus pour nous comme si l’on cherchait à se dédouaner de l’entière responsabilité de ce massacre.

La troisième partie du musée est consacrée au Yellowstone NP. Très intéressante également. On regarde quelques vidéos de prévention concernant le grizzly et l’on se rend compte qu’il court très très vite ! Preuve en est qu’il chasse même des bébés bisons! Et pour revenir «aux loups chasseurs de bison», il est inscrit que les bisons ont peu de prédateurs hormis les hommes. Ça serait bien qu’ils communiquent entre eux les auteurs des différents thèmes du musée !

La quatrième partie est sur l’art. Bon les goûts et les couleurs ça ne se discute pas donc on va tout simplement dire que nous n’avons pas trop accroché à part deux ou trois toiles très réalistes.

Pour la dernière partie, on va dire que nous y sommes restés deux minutes montre en main. Espace consacré uniquement aux armes (quelques milliers à première vue). Le seul attrait c’est de voir s’extasier les américains devant les fusils en tout genre. Nous entendons par exemple une femme dire : ohhhh regarde c’est magnifique !.... Oui, si tu veux. On repense alors encore à ce présentateur de rodéo qui disait en gros : On est une belle et grande nation et il faut la protéger. Sinon au niveau de la persécution ça se passe comment !?!

L’après-midi, nous partons visiter une ville farwest. Tout est d’origine. Nous pouvons visiter l’intérieur des maisons, saloon, école, épicerie… C’est très intéressant. Nous nous croyons l’espace d’un instant revenus à l’époque du farwest surtout quand nous visitons le repère de Butch Cassidy. Les photos et les coupures de journaux d’époques sont présentes. Marion est un peu déçue, elle voulait passer les portes battantes du saloon comme dans les westerns. Sauf que ces portes ne sont pas des portes battantes. Scandale ! Ce ne serait donc pas les portes d’origine. En réalité si, et nous pouvons voir encore quelques impacts de balle.

Au final petite journée d’apprentissage dans la ville de Cody, petite pause avant de retourner gambader dans les parcs.

Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Cody : To all Californians…welcome America!!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
La couleur bleue est super rare dans le monde végétal et la belle photo de fleurs est superbe . Par contre le ravage causé par les blancs sur les peaux rouges est proprement révoltant<br /> Bonne route<br /> James
Répondre