Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
goodmorningworld le ptit tour... du monde de Marion & Jordi

Bikaner : en route vers le désert du Thar

2 Janvier 2013 Publié dans #inde

Nous arrivons à Bikaner par le train de nuit. Entre les ronflements, la lumière et le froid il est difficile de trouver le sommeil. En jetant un coup d’œil par-dessus notre couchette, nous apercevons les deux jambes allongés d’un homme ivre trainé par les employés de la Railway. Cette image est assez burlesque. Tant pis nous dormirons plus tard.

Le premier jour, nous visitons le temple des rats. Des milliers de rats grouillent dans tous les coins du temple. Attention à l’amalgame. Ce n’est pas un temple dédié aux rats mais en les nourrissant vous vénérez la déesse du temple. Enfin pour des touristes lambda comme nous l’attraction c’est les rats !!! Il parait que cela porte bonheur si un rat te passe sur le pied. Sachant que nous visitons le temple en chaussettes nous ne savons pas trop si nous avons envie qu’un rat nous marche dessus ;-)

Le lendemain, nous partons visiter le fort de Bikaner ainsi que la vieille ville. Le fort est splendide. Les pièces sont décorées de milles couleurs, toutes aussi flamboyantes les unes que les autres. Un palais des milles et une nuit. Aux alentours des portes de la vieille ville le chaos est assez monstrueux mais en s’enfonçant plus loin nous découvrons des ruelles très calmes et assez jolies avec des maisons peintes et sculptées.

Nous rentrons tôt. Demain, une durée journée nous attend. Le début d’une virée de trois jours dans le désert de Thar à dos de dromadaire. Nous voulons partir plus longtemps malheureusement le responsable nous dit qu’il ne peut nous faire uniquement un trip de 3 jours. Nous pensons au départ qu’il n’a pas assez de monde mais en réalité non. Les trips sont de courtes durées car automatiquement il y a plus de turn-over de touristes et donc plus de tip (pourboires). Donc en faite ce sont les chameliers qui refusent de partir plus de 3 jours. Welcome to India ! Les tips sont à l’Inde ce que la copie est la Chine. Une véritable institution. Pour les français la définition du pourboire se résume en une phrase : ce n’est pas obligatoire. De vrais radins ! Et fier de l’être ! En Inde ce n’est pas très facultatif et ça à le don de nous agacer surtout quand à la fin du repas il te demande un pourboire parce qu’il t’a juste servi deux chapitis, un lassi et du riz.

Petite baston entre rats

Petite baston entre rats

Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar

Petit aperçu du temple des rats à Bikaner.

Nous ne nous faisons pas d’illusion quant à la tournure du premier jour puisque l’on nous dit que nous serons 20 personnes (en fait plutôt 30 touristes et presque une vingtaine de chameliers) à dormir le soir au campement. Un désert pas vraiment désertique. Mais bon, nous comptons sur la longueur du trip car plus tu prends de jours moins il y a de touristes. Effectivement le second jour nous serons avec 8 Indiens et le dernier jour seulement tous les deux.

Le premier soir nous avons droit aux chants traditionnels locaux que nous n’avons pas inclus dans notre package mais que le groupe de 15 allemands aussi présents a payés. Nous sommes bien content car la prestation est limite-limite et nous ne tipons pas (pour rappel, du verbe tiper : quasi-obligation de donner un pourboire à un Indien sous peine du regard qui tue)

Notre marche lente nous fait traverser tour à tour des bush, des dunes, mais aussi certaines propriétés agricoles très irriguées et des petits villages où les enfants nous courent après et s’agglutinent près de la route en criant « Tata, tata » qui veut dire bye dans le dialecte local. Nous rigolons car nous avons l’impression que nous sommes en train de passer nos troupes en revues.

Chaque midi aux heures les plus chaudes nous descendons de dromadaire et nous nous abritons –un peu mais pas trop quand même car il ne fait pas non plus une température caniculaire- sous les arbres pour le déjeuner. Ce dernier tourne invariablement autour de légumes, riz et chapati (sorte de nan) mais c’est plutôt bon et nous nous régalons.

Nous voyons assez peu d’animaux mis à part les aigles et vautours en grand nombre. Nous apercevons quelques gazelles mais nous apprécions ce moment de calme dans ce Rajasthan très bruyant et surpeuplé.

Nous passons la seconde soirée autour du feu avec les 8 Indiens (tous diplômés en informatique) et nous testons le rhum local coupé à l’eau. Pas très très bon. Nous rigolons bien avec eux et passons un moment agréable. C’est le 24 décembre, au menu : patate, lentille, riz et un verre de rhum pour deux.

Le réveil du 25 est assez difficile. Nous sommes un peu triste et pensons à notre famille. Bizarrement, jouer les aventuriers a un petit gout amer. Comme essayer de faire brûler son papier toilette pendant une plombe ou encore manger sa bouillie matinale dans le froid du matin.

Nous nous remontons le moral et profitons de notre dernière journée de dromadaire en amoureux.

16 heures fin de notre trip, des courbatures plein les jambes, des fesses à ramasser à la petite cuillère, un pantalon troué pour Jordi, nous tipons et rentrons sur Bikaner. Vijay le responsable de la guesthouse nous félicite. Il est très rare que les touristes prennent plus d'un jour de dromadaire. Vu l'état endolori de notre corps nous comprenons pourquoi.

vous trouvez pas que ça se la raconte un peu un dromadaire ?!

vous trouvez pas que ça se la raconte un peu un dromadaire ?!

Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Bikaner : en route vers le désert du Thar
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Nice weblog here! Also your website loads up very fast! What web host are you the use of? Can I am getting your affiliate link in your host? I want my site loaded up as quickly as yours lol
Répondre
B
I am impressed, I must say. Very seldom do I come across a blog that is both informative and entertaining, and let me tell you, youve hit the nail on the head. Your idea is important; the issue is something that not a lot of people are talking intelligently about. I am really happy that I stumbled across this in my search for something relating to it.
Répondre
B
Wonderful blog! I found it while searching on Yahoo News. Do you have any suggestions on how to get listed in Yahoo News? I’ve been trying for a while but I never seem to get there! Thank you
Répondre